Le mentorat, vu par l’association Article 1

Développant son expertise en mentorat depuis 15 ans, l’association Article 1 est l’une des lauréates d’un projet étatique visant à soutenir l’accompagnement des étudiants.

Son accompagnement se déploie dans cinq domaines, que le mentoré choisit selon ses besoins : l’insertion professionnelle (conseils pour la recherche de stage, d’emplois ou encore alternance), la méthodologie de travail, la découverte de métiers et cursus, la motivation et la pratique d’une langue étrangère.

L’association Article 1 met ainsi en relation des professionnels et des mentorés, afin d’accompagner ces derniers de manière individuelle, de façon virtuelle ou bien en présentiel. L’accompagnement est également collectif, puisque l’association se donne pour objectif de créer une communauté de mentorés, au travers de l’organisation d’événements. Ceux-ci, qu’il s’agisse d’événements nationaux ou encore de webinaires, peuvent aussi bien concerner la découverte de métiers que la prise de parole en public, ou la confiance en soi. Il s’agit ainsi de permettre aux mentorés de se rencontrer et de créer un sentiment d’appartenance, souvent apprécié des étudiants, en particulier pendant la crise sanitaire.

  1. Quel est le public visé par votre association ?

Article 1 aide les jeunes de 16 à 25 ans, de l’orientation à l’insertion professionnelle, via plusieurs programmes. C’est le cas du programme de mentorat DEMA1N.org, qui est accessible gratuitement à tous les étudiants dans l’enseignement supérieur (école, université, ou autre) souhaitant bénéficier de l’accompagnement d’un mentor, sans considération d’origine sociale. 

Toutefois, si la plateforme DEMA1N.org est destinée à tous les jeunes, Article 1 porte une attention particulière aux jeunes issus de milieux modestes (zone rurale, quartier politique de la ville, étudiant boursier) pour lesquels l’association met en place des actions renforcées et spécifiques, avec notamment l’animation d’une communauté présentielle avec des ateliers liés au développement personnel et à l’insertion professionnelle.

2. Dans quel domaine (CV, recherche de stage, orientation, motivation) les étudiants ont-ils le plus besoin d’être accompagnés ?

La mission du mentor est d’accompagner un jeune vers sa réussite et son épanouissement. Les objectifs du mentorat, au regard des besoins des jeunes identifiés de part notre expérience historique (l’association accompagne des jeunes mentorés depuis plus de 15 ans), sont : 

* Assurer un soutien moral (maintenir la motivation, s’appuyer sur une communauté d’entraide), en particulier dans les moments de transition (orientation, entrée dans le supérieur, fin d’études) ou de difficultés 

* Explorer le champ des possibles (lutter contre l’autocensure, être conseillé dans ses choix d’orientation et de réorientation, rehausser son ambition, oser la mobilité et l’international), épauler le jeune dans ses recherches de stages, alternances ou emplois étudiants.

* S’affirmer et préparer son projet de vie,sur le plan professionnel (mieux connaître les débouchés, choisir une voie, accéder à un réseau de professionnels, découvrir l’entreprise et ses codes, optimiser ses recherches d’emploi) et citoyen (mieux se connaître et assumer sa diversité, s’affirmer et construire son projet en confiance, développer ses compétences transversales, prendre place dans un collectif, s’engager auprès des autres). Le besoin d’aide sur l’insertion professionnelle est sollicité par ⅔ des étudiants qui s’inscrivent dans nos programmes.

3. Pouvez-vous nous donner un exemple de parcours d’étudiant mentoré qui vous a marqué ?

L’association a donné la parole, sur sa chaîne YouTube, a des binômes de mentors et mentorés au sujet de leur expérience :

https://www.youtube.com/watch?v=QQXofLK4GSU 

4. Comment procédez-vous pour faire connaître votre association aux mentors et aux mentorés ?

Nos entreprises partenaires sont d’une grande aide, car elles s’engagent à nos côtés et auprès de leurs collaborateurs pour mobiliser des mentors au sein de leurs structures. Les établissements d’enseignement supérieur, avec lesquels nous avons d’ailleurs des liens privilégiés jouent aussi un rôle important d’information/prescription auprès des jeunes. D’autre part, nous faisons régulièrement des campagnes sur les réseaux (pour les jeunes ou pour les mentors). Cela nous permet de faire connaître nos actions et nos solutions au plus grand nombre. Nous sommes également présents dans certains médias (articles de presse ou radio) et surtout nous avons la chance d’avoir des mentors engagés et des mentorés convaincus qui parlent de nous autour d’eux.

5. Quel est l’intérêt selon vous de favoriser le mentorat en droit précisément ?

Le mentorat  d’étudiants en droit est particulièrement pertinent car ce sont des études exigeantes, qui ouvrent sur une grande variété de métiers.

L’accompagnement permet à des étudiants qui auraient peu de réseau professionnel dans ce secteur de ne pas décrocher grâce à un soutien méthodologique, et à mieux s’orienter. 

6. Le mentorat est très développé dans d’autres pays comme le Canada ou l’Allemagne. Pourquoi est-ce, selon vous, moins le cas en France ?

Le mentorat est très développé dans les pays anglo-saxons car ce sont des pays qui ont moins de traditions liées à l’Etat providence. Les individus ont naturellement plus pris l’habitude de s’aider et de se construire en s’appuyant les uns sur les autres. 

Cependant en France, suite à la crise sanitaire, nous observons à la fois une hausse des besoins d’accompagnement des jeunes et une envie croissante des professionnels de s’engager sur des actions sociétales. 

Pour en savoir plus :

Association Article 1

Publié par Juristes D'avenir

Association

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :